Que ce fut long

Bloqués samedi pour cause de jaunisse, le départ fut reporté au dimanche. Rdv 7h, voyage en minibus, pour arriver, pour cause de bouchons, à Vienne, 1h30 avant le match.

Pas dans les meilleures dispositions donc pour entamer le match, qui plus est, face au vent et au soleil. La 1ère mi-temps des niçois, peu en jambes fut une des moins abouties.
Menés 8 /3 à la pause avec un wagon de points laissés en route; la deuxième mi-temps fut plus équilibrée et les azuréens se montrèrent plus dangereux au fil du temps, prenant physiquement le dessus sur l’adversaire.
Une pénalité et deux essais sur groupé et sur un coup de pied réceptionné dans l’embut contre 0 pts aux locaux permirent de conclure sur un victorieux 20/8, heureux tant la journée fut délicate et le match mal engagé dans son approche et sur son entame.

Heureux aussi les joueurs au terme du match dans le vestiaire.