Le Stade Niçois très international.

Après les équipes féminines de France puis d’Irlande qui avaient choisi les Arboras comme camp de base hivernal la semaine dernière, c’est au tour des géorgiens M18 d’essuyer leurs crampons sur les synthétiques des Arboras.

Hier, ils se sont opposés à une sélection locale constituée de monégasques, grassois et niçois avec un certains succès.

Même si les locaux n’ont pas démérité, ils ont pu mesurer l’écart qui les sépare d’une sélection nationale telle la Géorgie, particulièrement physiquement.
A noter l’ordre presque militaire avec lequel cette équipe se comporte. Certains pourraient en tirer exemple…